Maquillage, apparence et acceptation de soi

 ATTENTION: Je n’ai rien contre le fait de se maquiller, je le fais moi-même. Chacun fait comme il veut.  Je trouve juste triste d’en arriver à un point où, sans maquillage, on ne se supporte plus, comme ça a pu être mon cas. 

Pendant une période, je ne m’aimais pas. Je me trouvais laide, grosse et tout ce qui va avec (on connait bien ça…). Je voulais me sentir belle, ressembler à ces femmes qu’on peut voir dans les magazines ou dans les séries TV. Elles qui semblent si parfaites, sans aucun défaut. Le rêve! Pour arriver à mes fins, j’ai pensé à la chirurgie (j’étais jeune et conne). J’ai très vite écarté cette possibilité, trop onéreuse. Et quand je vois les tronches des personnes refaites, ce n’est pas plus mal. Du coup, je me suis plutôt tournée vers le maquillage, plus abordable et contrairement à la chirurgie, ça s’enlève!

Si vous trouvez une eau micellaire qui retire le botox des lèvres, je vous applaudie!

J’ai déjà dit dans un article précédant que j’avais eu quelques déboires avec le maquillage (des erreurs de parcours, on en fait tous et toutes) mais avec le temps, on prend le coup de main et on arrive vite à quelque chose d’élaboré et de joli finalement.

J’ai pris goût au maquillage. J’avais mon rituel du matin: crème de jour, fond de teint, blush, liner, mascara etc. J’aimais tellement ça (j’aime toujours, hein) que je me maquillais tous les jours. Je me sentais jolie, bien moins mal dans ma peau. Mais à chaque fois que je me démaquillais, c’était la même chose, mes complexes revenaient au galop. Je me trouvais à nouveau laide, pleine d’imperfection, avec une forme de visage abominable etc (j’ai été extrêmement dure avec moi-même, aujourd’hui ça se calme).

J’étais devenue dépendante au maquillage. Je ne pouvais pas sortir sans m’être maquillée, même si c’était juste pour aller faire les courses! C’est pour vous dire…

Mais qu’est ce qui nous rend comme ça? Pourquoi en arrive t-on à se détester (oui parce que je pense que je me détestais) à ce point? Pourquoi notre visage au naturel nous rebute tellement?

Je veux dire, c’est notre tête! On est né et on mourra avec. Pourquoi a t-on ce besoin, cette nécessité absolue de se « plâtrer » (hum, j’exagère un peu avec mes termes) la face avec un tas de produits pour se plaire  plaire. Oui, parce qu’il y a surtout cet aspect séduction qui entre en compte das notre acceptation de nous-même. Attirer le MÂLE toussa toussa (bon là je me place du côté des femmes hétéros parce que c’est ce que je maîtrise le mieux, désolée pour les autres). C’est pour ça qu’on veut être belle (Si, un peu!).

La gente masculine n’arrête pas de répéter qu’elle aime les femmes naturelles plutôt qu’artificielles et pleines de maquillages. Mais bizarrement, ils apprécient relativement peu la tronche de la femme au sortir du lit, avec le mascara de la veille mal nettoyé qui a coulé, les boutons qui sortent à cause du manque de sommeil et les cernes ultra marquées. Pourtant à ce niveau c’est le top du top du naturel, non?

Messieurs, c’est quoi pour vous le naturel au juste? Vous ressemblez à Bradley Cooper au réveil, vous, peut-être?

Non, mais le vrai problème vient cette société qui impose un canon de beauté qui n’est pas représentatif de la majorité de la population. La femme doit être grande mais pas trop, fine mais pas trop et de préférence avec une grosse poitrine mais pas trop non plus. Pour les hommes, il faut être grand, musclé mais pas trop sinon ça fait culturiste, poilu mais pas trop etc.

Si vous me trouvez une femme qui a naturellement  les mensurations de Barbie, dites le moi, vous m’apprendrez des choses. ET NON, la russe qui a subi de multiples opérations pour ressembler à une poupée ne compte pas.

On veut donc ressembler à un idéal inventé de toutes pièces par les médias. On complexe des personnes tout à fait correctes qui, pour certaines, développeront des troubles du comportement alimentaire, un cruel manque de confiance en soi et/ou la peur perpétuelle d’être regardé/d’être jugé à cause de toute la pression qu’on leur met. Merci les gars, super concept!

Et pourtant « même le mannequin du magazine ne ressemble pas au mannequin du magazine ». Je ne sais plus qui a dit ça, mais c’est vrai. Depuis le temps qu’on sait que les top models se font photoshoper, ça devrait entrer dans les crânes. Et pourtant…

giphy (1)

Les stars sont des personnes comme vous et moi. Elles ont des boutons. Elles ont les pores dilatés. Elles ont des vergetures. Elles ont des irrégularités pigmentaires. Oui oui oui! Mais quand on a le budget pour se payer des maquilleurs et des coiffeurs all the time, ça ne se voit pas. Sont-elles laides pour autant, une fois le maquillage et les paillettes retirés?

1362511460_beyonce-knowles-640

Source: www.usmagazine.com

eva-longoria-without-makeup

Source: http://www.ign.com

Nope, elles sont naturelles, c’est tout!

Il faut essayer d’accepter sa bobine, avec ou sans maquillage. Oui, ce n’est pas facile pour tout le monde et bien sûr, il y aura toujours de mauvaises âmes pour vous critiquer. De toutes façon, on est jamais assez bien si on les écoute. Il faut vivre pour soi, pas pour les autres.

La beauté est un concept subjectif. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas. On peut se maquiller, quand on veut, autant qu’on veut ou même ne pas se maquiller du tout. C’est notre choix. Mais n’oubliez pas qu’il y a quelqu’un sous ce maquillage. Et ce quelqu’un c’est vous! ❤

tete

Maquillée ou pas, le sourire reste le même (en avant première, ma face pas maquillée/maquillée, je m’excuse de la qualité médiocre de la photo!)

Bisous

Ophélie

Publicités

8 réflexions sur “Maquillage, apparence et acceptation de soi

  1. Je ne me maquille jamais, mais tout comme toi (et comme je l’avais dit sur ton autre article où tu parlais de tes déboires avec le maquillage) je ne suis pas « anti-maquillage ». En fait, je ne me maquille pas peut-être aussi justement parce que la société a tellement envie que je le fasse (c’est un peu comme facebook en fait, plus je sens que je « devrais » le faire, moins j’ai envie de le faire)
    Et d’ailleurs j’avais écris un article à propos de la systématisation de l’importance du paraitre. Certes, il y a des jours, où effectivement je fais un peu peur à voir (aujourd’hui par exemple, jour de grand vent/pluie, dehors j’étais toute décoiffée, pas franchement sous mon meilleur jour, un mec a dit en passant « tiens y’a un zombie devant moi », j’apprécie sa subtilité ^^ », mais bon c’est bientôt halloween, je suis dans le thème)
    Et voilà, tout ça pour te dire que je suis de ton avis. Et puis, disons que c’est peut-être une phrase de célibataire (ou autres mots moins gentils à toi de voir), mais je n’ai pas envie d’attirer un mec parce que je suis « bonne » (d’ailleurs je ne voudrais pas d’un mec qui parle de moi comme ça, je cherche encore la perle rare tu vois :D). Je pense que je ne suis pas si laide (je mettrai pas de photo, mais je suis propre, j’ai les dents droites et pas les oreilles décollées enfin bref, pas d’anomalies physiques repoussantes) et qu’il faudra bien qu’on m’accepte comme je suis parce que je ne compte pas changer juste pour plaire à une telle ou un tel qui trouve que j’ai l’air trop ceci et pas assez cela !
    Cela étant dit, tu es très jolie, et tu as effectivement un beau sourire, avec ou sans maquillage !

    J'aime

    • D’abord merci pour ton compliment, je vais passer du marron au rouge x) (j’aime bien dire ça plutôt que de dire « rougir », hum je suis bizarre)
      Je rebondis sur ce que tu dis: le mec qui utilise le terme « bonne » pour décrire le physique d’une fille, faut le jeter à la poubelle, prendre une jerrycan d’essence, des allumettes et puis…Bon, tu as dû comprendre.
      En tout cas je comprends tellement tes choix (que ce soit pour le maquillage ou pour Facebook)! Je trouve ça courageux dans un sens parce que, comme cette histoire de zombie, tu dois te prendre des réflexions pas toujours agréables par rapport au fait que tu ne fasse pas « comme tout le monde ». Il faut rester qui on est et ne aller là où la société veut qu’on aille si nous ne le voulons pas. Faire ses propres choix, peu importe l’avis de cette société. (dan la limite du raisonnable, du légal etc)

      J'aime

  2. Coucou, ton article est très intéressant et je me rends compte que c’est un sujet de plus en plus abordé et c’est tant mieux ! Je ne sais pas si tu la connais déjà mais cette vidéo aborde le même sujet et elle te parlera sans doute 😉 http://www.inspilia.fr/beaute/video/pourquoi-j-ai-arrete-de-me-maquiller-s-accepter-telle-que-l-on-est

    Moi aussi j’ai eu des périodes où je me maquillais bien plus qu’aujourd’hui et je me rends compte finalement qu’on s’habitue à tout… Avant, quand je sortais pas maquillée j’avais trop honte. Un jour, j’ai même croisé une collègue à la caisse du supermarché un dimanche matin, pensant que forcément je n’allais croiser personne que je connaissais, et elle m’a à peine reconnue… C’est juste horrible ! Depuis, pour des raisons professionnelles, je n’ai plus à me maquiller autant et finalement, je me suis habituée à ce nouveau (vrai) visage et dès que je me remaquille un peu pour une occasion ça me fait presque un choc ! Et pourtant, je n’étais pas une grande maquilleuse, je mettais juste du mascara, de la bb creme et du crayon noir… Bref, aujourd’hui je me sens mieux 🙂

    J'aime

    • Merci pour la vidéo! Je ne la connaissais pas 🙂
      Oui, c’est vrai que quand notre entourage est habitué à nous voir maquillée, c’est un peu le choc quand ils nous découvrent au naturel.(on est parfois nous-même choquée par notre propre visage démaquillé, hélas)
      Contente en tout cas que ça aille bien pour toi 😀 Parce que c’est dommage qu’on « s’oublie » derrière du maquillage finalement.

      J'aime

  3. en effet tu as été tres dure avec toi, parce que tu es vraiment jolie sans maquillage, et le maquillage te sublime 😉 je suis d’accord avec chacun des mots de ce billet, à 200%! perso, je me (re)maquille depuis quelques temps seulement, j’en ai « besoin » parce que je suis dans une periode de ma vie où j’ai besoin de transformation, et d’acceptation de moi (60kg à perdre hahem…allez, plus que 40 -_-) j’ai besoin de me sentir plus jolie (alors que le male, je l’ai lol!) pour moi-même avant tout, mais j’accepte totalement le visage que j’ai au naturel, et, si je me maquille tous les jours, ça n’empeche pas que je fasse des journées « off » comme hier, et que je sois sortie habillée en vieux jogging, sans maquillage ni rien parce que j’avais une envie express de me racheter un sac à main lool!
    pour terminer, je dirais que, justement parce que je me maquille tous les jours, j’apprecie mieux mon visage au naturel et me rend compte que c’est quand même pas tant la cata que ça!!! :p

    J'aime

  4. Pingback: Retour sur une année bordélique | Oh, faits de quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s