Changement de décor

A la fin du mois de mai, ma famille et moi avons achevé un acte, salué et fermé le rideau pour en ouvrir un autre ailleurs.

400_F_30437345_E80UrDX8HcVvn2wFnlEHPtnuqAtau8Tz

Exit les vaches, la boue, les épandages et les villageois qui te regardent, intrigués, parce que des bronzés à la campagne, c’est pas courant. (en mode bête de foire, un peu) Place aux commodités de la ville: les transports en communs, les commerces de proximité, les activités culturelles etc.

Alors, oui. En me lisant, on pourrait croire que la campagne c’est tout noir et la ville c’est tout blanc. Mais essayez de comprendre une fille qui a passé 19 ans de sa vie dans un trou paumé, rempli de pseudo racistes faussement bien pensants, de fans de tunning et plus généralement de personnes qui pensent tout savoir du monde qui les entoure alors qu’elles n’ont jamais quitté leur campagne. Genre une famille entière répartie sur les 4 villages voisins depuis 8 générations. Hastag consanguinité. (C’est pas une raison pour généraliser. La consanguinité, c’est très rural et ce n’est pas exclusif au Nord, si ça peut vous rassurer) Aucun lieu où se retrouver avec des ami(e)s à l’abri des intempéries et presque aucun moyen de locomotion si t’as pas ton permis et que môman ne peut pas te conduire. C’est pas s facile la vie à la campagne pour les jeunes.

Mais la campagne, c’est aussi et surtout le calme, un no man’s land, un havre de paix et de tranquillité. C’est tellement vide que tu peux chanter aussi fort que tu veux, jamais les flics ne viendront frapper à ta porte pour tapage nocturne. Le premier voisin étant à 200 mètres et puisque ta maison donne sur un magnifique champ en jachère, tu peux te promener en serviette (ou sans, coquin(e), va!) tranquille dans ta baraque sans que personne ne te voit à poil. Oh, et puis il y a les animaux qui viennent squatter le jardin aussi: les lapinous chouchous ❤

Bref, la campagne ça a aussi du bon. J’ai eu beaucoup de mal à l’admettre mais ce n’est qu’en emménageant en ville, il y a de ça 3 semaines, que je m’en suis vraiment rendue compte. Notre maison est cernée par un voisinage oppressant (juste voisinage en fait, le « oppressant » c’est parce que je n’ai pas encore l’habitude). Les voisins sont des fouines qui regardent par la fenêtre pour un oui ou pour un non. Aussi, une mouche qui pète les intrigue. Du coup, exit le défilé en culotte dans la maison (ça va, ça arrive à tout le monde d’oublier ses fringues à l’autre bout de la maison!). Maintenant, il faut jouer les ninjas. Se déplacer plus vite que leur regard. Couvrir les parties stratégiques de ton corps, par peur que le voisin beauf dégaine son appareil photo. (oui, je suis paranoïaque) Exit également les séances de chant nocturnes. Même si l’insonorisation est bonne, la mitoyenneté de la maison est une limite à l’expression artistique que les policiers sauront te rappeler si tu t’adonnes à un concerto jugé trop bruyant après 22 heures. Exit le calme avec les voisins de devant qui s’engueulent publiquement en permanence avec un langage plutôt cru. Et je ne vous raconterai pas tout…

Bon.

Tout ça pour dire que j’ai déménagé et que je suis passée de la campagne à la ville.

Et vous, plutôt ville ou plutôt campagne?

Bisous Poutous

Ophélie

Publicités

7 réflexions sur “Changement de décor

  1. J’ai vécu les premier mois de ma vie dans un HLM, puis dans un appart en plein centre avec mes 2 sœurs, mon frère et ma mère puis il y a eu quelques déménagement mais toujours dans le centre (quoique là on s’est un peu éloigné!) donc on peut dire que je suis plutôt ville!
    Alors je confirme pour le côté parano, surtout quand tu te rends compte que tu as oublié de verrouiller la porte d’entrée alors que tu es sous la douche ou quand tu chantes très fort à 8H du mat (oui moi les concerts c’est plus le matin que le soir ^^)
    Bref vive la ville et les voisins!

    Aimé par 1 personne

  2. Perso je chante très fort le vendredi soir et personne dans mon immeuble ne vient me prendre la tête, c’est le week-end, on fait tous un peu de bruit ! J’aime bien la campagne pour un week-end mais au-delà je ne connais pas, je crois que j’aurais peur du silence omniprésent et surtout d’être isolée. A force de regarder les enquêtes impossibles en replay, j’aurais peur que quelqu’un sorte de nulle part pour me tuer :/

    Aimé par 1 personne

    • Haha!
      Si ça peut te rassurer, mon ancien voisin avait un problème mental qui faisait qu’il insultait les nuages. (véridique, je l’ai entendu) Quant à son frère, une voisine nous a dit de ne pas trop nous en approcher si on était une femme. Je n’ai jamais su pourquoi elle nous a dit ça et je ne veux même pas y penser! *_*

      Aimé par 1 personne

  3. Je pense que la campagne c’est super chouette, avoir un jardin, être tranquille, c’est le rêve. Mais quand on n’a pas les moyens de se rendre en ville facilement et rapidement c’est plutôt galère dans la vie de tous les jours, pour les études, pour voir des amis, pour faire des courses de dernière minute, j’en passe sûrement !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s