Le Prince Charmant

Prince-Charmant

Source: cinechronique.com

Si, c’est vrai! Vrai de vrai! Si je mens, je vais en enfer à la fac. C’est d’ailleurs là-bas que je l’ai « rencontré ». Je mets des guillemets parce que je le croise mais je ne lui parle pas. J’ai dû lui parler une seule fois, et encore. Soit.

Je pourrai vous dire qu’il est beau, grand, musclé etc mais je préfère vous faire une description un peu plus approfondie (ou pas). Une description à la Ophélie, écrit bien vulgairement. Un  poème à ma façon (Robin, donne moi une note si tu lis ça!). Je fais de la prose parce que faire des rimes ce n’est pas mon fort. (quoi que…)

Tu es ce garçon que j’ai tout de suite remarqué à mon arrivée à la fac. Il faut dire qu’en histoire de l’art, la gente masculine se fait rare. Nous étions ensemble en cours d’iconographie. Je te trouvais doué et cultivé, mais en fait gros, tricheur, t’avais juste redoublé. Comment aurais-je pu te louper, ton physique est quasiment parfait. Tu es grand, blond (ouais, mon trip c’est les blonds) et musclé. Ta longue chevelure dorée fait pâlir de jalousie toutes ces poupées Barbie. Ta voix, ton sourire et ta sociabilité m’ont , je l’avoue, un peu attiré. Mais voilà, j’ai vite su t’analyser, et le résultat qui en a découlé m’a bien fait rigoler!

Tu es un prince charmant, mon beau. Un cliché vivant. C’est marrant! Tu es à la fois drôle et déprimant. Tu es trop « tout ». Trop mûr, trop gentil, trop mignon, trop parfait! Tu m’énerves! Tu as trop souvent la bonne réponse aux questions. Tu as trop d’ami(e)s, tu as trop le cœur sur la main. Ah tiens, parlons-en de ça! Tu es toujours prêt à venir en aide à la veuve et l’orphelin jeune demoiselle en détresse! Il y a peu de temps, nous sortions de cours et devant nous, une fille tomba et se tordit violemment la cheville. Et toi, sans réfléchir, tu t’es précipité vers elle afin de l’aider. Un acte fort louable et altruiste. Tu seras adoubé pour cela. (c’est pas vrai, hein)

Comme ça vous devez vous dire que je le déteste alors que je n’ai aucune raison de le détester. Donc là vous vous dites « mais quelle connasse! ». Vous auriez presque raison! Mais je ne le déteste pas du tout, il m’énerve juste x)

Comment puis-je me concentrer en amphi quand je le vois, avec son visage d’ange et ses biceps saillants? (j’ai trouvé la technique, je me mets devant lui, comme ça je n’ai aucun moyen de le voir. Et puis c’était au début de la L1 qu’il « m’intéressait ». il a une copine en plus.)

Il ne lui manque plus que des collants et hop, il devient un prince Disney.

Un conseil cher prince, avant d’avoir « beaucoup d’enfants » avec ta chérie, boucle d’abord ta Licence, puis ton Master d’archéologie 😉

Bisous

Ophélie

Publicités

Une réflexion sur “Le Prince Charmant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s