Je vais bien

smile-449041

Le titre ne doit pas vous dire grand chose. Peut-être même que ça n’intéressera pas grand monde. Je suis d’accord que ça fait un peu prétentieux comme titre. c’est pourquoi je m’explique.

Je trouve qu’en règle générale, on a tendance à raconter ce qui ne va pas, ce qui nous tracasse, ce qui nous emmerde. Oui, j’ose le dire. Mais on dit rarement qu’on va bien. Je veux dire, on se contente d’un « ça va ». C’est un peu léger, non?

Je trouve ça dommage qu’on ne prenne pas plus de temps pour se réjouir (au moins un peu) de ce qui peut nous arriver. On vit dans une société qui se plaint en permanence. Il faut le dire, nous, les français, on passe notre temps à nous plaindre: trop ceci, pas assez cela, c’est trop cher, je ne suis pas assez ceci, et j’en passe. Et quand est-ce qu’on se focalise sur ce qui nous arrive de bon? Quand est-ce qu’on profite du moment présent? Quand est-ce qu’on se pose, qu’on réfléchit un moment et qu’on se dit « mais en fait, ça va pas mal, ça va même bien! »? Et bien j’ai décidé de le faire, moi.

Non, je n’ai pas gagné au Loto. Non, je n’ai pas rencontré le beau, grand, fort et musclé milliardaire de mes rêves. Non, je ne suis pas allée à Disney Land (hélas). Mais alors, pourquoi devrais-je me réjouir?

– Et bien, tout d’abord, je suis en bonne santé. Oui, ça peut vous paraître insignifiant mais pour moi ça ne l’est pas. Avec l’automne, les rhumes commencent à envahir notre petit monde. J’ai d’ailleurs eu un rhumes il y a deux/trois semaines. Mais maintenant je suis guérie. Et je me rend compte à quel point c’est agréable de respirer correctement, avec LES DEUX NARINES. Plus généralement, j’ai la chance d’être en bonne santé, pas de soucis particulier, et j’en suis ravie.

– Ensuite, j’ai la chance de faire des études qui me plaisent. Mes professeurs sont brillants, agréables et font tout pour que nous réussissions (et je trouve ça extraordinaire). Alors oui, j’en bave. Oui, j’ai énormément de boulot. Oui, il est possible que je pleure parfois tant la quantité de travail est importante. Mais qui a dit que les études étaient une partie de plaisir? Et puis une de mes enseignantes nous a dit « Si vous n’êtes pas stressés et que vos études semblent faciles, c’est que vous ne travaillez pas suffisamment et que vous ne vous en sortirez pas. » Etant donné que je bosse beaucoup et que je galère, je pense que je m’en tire bien.

– Ma famille se porte bien. Après une période difficile (pour des raisons diverses et variées), tout le monde va plutôt bien. C’est un vrai soulagement pour moi, qui suis du genre à me rendre malade (façon de parler) quand quelqu’un va mal. En ce moment ils vont bien, j’espère que ça va durer.

– J’ai des ami(e)s géniales/géniaux. La plupart d’entre elles/eux sont loin de moi géographiquement mais même loin, elles/ils arrivent à me faire sourire, à égayer mes journée. On dit « loin des yeux, près du cœur » et c’est bien vrai!

Ce n’est pas extraordinaire, je suis d’accord, mais merde quoi, ça fait du bien de se dire « je vais bien »! Ça fait du bien de se lever le matin sans avoir l’estomac noué par le stress ou par l’anxiété. Juste se dire « je vais bien », je trouve que ça change énormément de choses. Je pars du principe que le positif attire le positif et inversement. Prenez-moi pour une cinglée mais ça fait quelques semaines que je fonctionne comme ça et rien de foncièrement mauvais ne m’est arrivé. De bonnes choses, même ridicules, m’arrivent. 🙂 Mais ça me va!

J’espère en tout cas que de votre côté ça va. Je sais bien que nous ne sommes pas égaux face aux galères, mais je pense que plus on se morfond et plus on se plains, moins on avance. Courage à ceux et celles qui sont dans une mauvaise période!

Bisous

Ophélie

Publicités

19 réflexions sur “Je vais bien

  1. Je suis dans une de ces « mauvaises périodes » mais ton article fait vraiment du bien à lire, et tu as bien raison il y a toujours quelque chose de positif et de bon à trouver dans sa vie quand on cherche, tout n’est pas ou tout noir ou tout blanc…

    Aimé par 1 personne

  2. C’est marrant que tu écrives cet article, parce que je suis dans ce même élan que toi depuis le début de l’année ! Je me sens épanouie, j’ai quelques coups de blues, mais je profite plus des petits riens, je ne sais pas, je me sens mieux, et puis quand on me demande si ça va, je n’hésite pas à leur faire savoir. Et je crois qu’il faut rentrer dans un cercle vertueux parce que rien n’est parfait, mais que ce n’est pas grave ^^
    Je suis bien placée pour savoir que les gens ont tendance à se plaindre, je suis le genre de personne à qui on confie ses petits ou grands malheurs sans arrêt — » et c’est fatiguant quand les gens ne se rendent pas compte qu’il faut relativiser dans la vie, et essayer de ne pas répandre sa négativité sur les autres ! (même si on est d’accord que là je suis en train de me plaindre, et que je le fais aussi sur mon blog ^^ »)

    Aimé par 2 people

  3. Ton article est très juste. Je me faisais la même réflexion il y a quelques semaines. Je me sentais presque coupable d’aller bien (après des mois avec un thermomètre dans les -).
    Dire que l’on va bien donne aussi aux autres la sensation que la vie est belle, malgré tout et qu’on peut être heureux.
    Alors, MERCI.

    J'aime

  4. J’aime beaucoup ton article et ta façon de voir les choses.
    Je suis convaincue également que le positif amène le positif. Même si globalement, les choses ne vont pas toujours bien, même dans la tourmente, je crois qu’il faut savoir apprécier les petites choses qui nous rendent heureuses.
    Merci pour cet article en tout cas 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Tu as tellement raison !
    Ma mère est une eternelle positive, ça m’a toujours agacé, moi qui avais tendance à me noyer dans un verre d’eau… jusqu’au jour ou elle est tombée malade… & bien c’etait encore elle la plus positive, elle était incroyable & je crois même que ça l’a aidé à surmonter sa maladie! bref, une belle leçon!
    & depuis j’essaie moi aussi d’adopter la « positive attitude » 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. Bonjour Ophélie,

    Merci pour cette dose d’optimisme! Tu as tout à fait raison! On vit dans une société où l’on se focalise sur ce qui ne va pas, mais on parle rarement de ce qui va bien 🙂
    Hier soir avec notre équipe nous avons assisté à la projection d’un film-documentaire « La [vie] entre parenthèses », témoignage de 4 femmes touchée par le cancer du sein. Un des messages qui ressortait de cette soirée: réjouissons-nous d’aller bien, tout simplement, n’attendons pas d’avoir des soucis de santé pour réaliser qu’il faut vivre le moment présent. C’est souvent dans la maladie ou dans les épreuves que l’on change nos priorités, que l’on se recentre sur l’essentiel, que l’on chérit la vie et qu’on apprécie les petits moments de bonheur quotidien.

    Alors je suis d’accord: arrêtons de nous plaindre pour les petites choses, de voir négatif, de se dire « ça irait mieux si…ou « je serai heureuse quand… » Profitons de l’instant présent! C’est un travail de tous les jours que de changer sa façon de penser…mais on peut y arriver! La méthode des « pensées positives » peut aider!

    Encore merci pour ta dose d’optimisme!
    Et passe une belle journée!

    J'aime

  7. C’est un très très bel article que tu as écris là. C’est vrai, je trouve que l’on ne se réjouit pas assez des petites choses de la vie et que l’on se plaint dès qu’on en a l’occasion, pour tout et n’importe quoi. Ton article fait vraiment réfléchir parce que j’ai l’habitude de grogner un peu pour tout et pour rien comme une parisienne (alors que j’habite dans l’est ^-^) et je ne me rends pas assez compte du fait qu’il y a bien bien pire ailleurs. Restons positifs, je suis certaine que ça se voit sur notre visage en plus 🙂

    Aimé par 2 people

  8. Pingback: Retour sur une année bordélique | Oh, faits de quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s