Il y a des jours comme ça…

Snapshot_20141004_4

… où on se prend pour une blogueuse mode alors qu’on s’y connaît pas du tout en mode, malgré les conseils de Cristina Cordula. On a beau être pressée, surchargée de travail, sur le départ d’une compétition (oui, c’est bien de moi que je parle), on ne peut pas s’empêcher de tout même faire attention à soi, à sa manière de s’habiller, de se coiffer, de se maquiller etc. Parce que la dégaine d’étudiante débordée me déprime. J’ai envie de me sentir un peu stylée au moins une fois de temps en temps.

D’accord, je n’ai pas le physique d’un top model, mais parfois je m’aime bien quand même (c’est rassurant). Mais je me rends compte que même si j’avais le physique type mannequin, il y aurait encore des choses qui n’iraient pas, je ne serai toujours pas satisfaite. J’ai perdu 8 kilos en 1 ans, ça paraît rien comme ça mais contrairement à mes précédentes pertes de poids, je n’ai pas fait le « yoyo ». Mon poids varie de plus ou moins 2 kilos grand max. Et malgré cette perte de poids, il y a toujours des choses qui me dérangent. Alors je peux bien perdre encore 5-10 kilos, je suis persuadée que je trouverai toujours des choses à redire. Trop de ceci, pas assez de cela.

C’est pas facile de s’apprécier, n’est-ce pas?

Se sentir bien dans sa peau, j’ai compris que ce n’était pas une question de poids vu qu’on lynche les rond(e)s comme les minces (on parle souvent du bodyshaming envers les femmes mais les hommes y ont « droit » aussi). Le problème, c’est qu’on se voit à travers l’œil des autres. Si quelqu’un me dit que je suis grosse, je vais accorder de l’importance aux dires de cette personne et me remettre en question. Jean-Paul Sartre le dit lui même:

Autrui est le médiateur indispensable entre moi et moi-même

Je vous épargne le cours de philo mais ça montre bien que le regard de l’autre est important. Peut-être trop important.  Si on vit pour les autres, on ne vit plus pour soi. Il faut y penser.

Tu me trouves grosse? Mange mes bourrelets! Tu me trouve trop mince? Mange mon tibia!

Je trouve ça bas et puéril de juger quelqu’un sur son physique. C’est sans consistance, ça ne mène à rien, c’est uniquement fait pour blesser.

Personne n’est parfait, PER-SON-NE. Regarde mes épaules, elles font la largeur des épaules de ton déménageur (j’ai une constitution en V, comme pas mal d’hommes) et alors? J’ai un gros popotin, et alors? (si vous saviez le temps que j’ai mis pour l’assumer, celui-là…) Il y a encore plein de choses que je n’aime pas chez moi mais j’essaye de relativiser et de me dire que ce n’est pas si terrible. Je suis en bonne santé, je peux marcher, je peux courir (j’aime pas courir), j’ai de la chance!

Travaillons sur nous-même pour nous accepter tels que nous sommes. Ou bien, si nous ne sommes pas satisfaits, faisons en sorte de tirer le meilleur parti de nous même, en faisant du sport, en revoyant son alimentation (je suis contre les régimes personnellement) etc.

Bisous

Ophélie

Publicités

3 réflexions sur “Il y a des jours comme ça…

  1. J’ai vu la « mode » prévue pour 2015, aux infos. Je me suis demandé dans quel monde je vivais tellement c’était moche (et en plus porté par des mannequins aux allures d’allumettes, donc totalement « adapté à tout le monde », n’est-ce pas?)

    Aimé par 1 personne

    • Moi, j’appelle ça des cintres plutôt que des mannequins x) Je n’ai pas regardé, il faut dire que je me fiche tellement ça 😛 Si je veux m’habiller en peau de chèvre, je m’habille en peau de chèvre! (c’est juste un exemple, hein)

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s