What am I working on?

Hello tout le monde! J’ai dit dans mon précédent article que je parlerai possiblement d’art, étant donné j’étudie ça. Je voulais en parler de manière amusante mais ce serait beaucoup trop difficile. Ce que j’ai pu étudier jusqu’à présent n’a pas été spécialement drôle. Quoi qu’il y a bien des anecdotes mais ça m’obligerait à rentrer dans du contexte historique et ce n’est pas le but des mes articles (rentrer dans les détails, ça ne me dit rien, j’ai les cours et les exposés pour ça).

En parlant d’exposés, en ce moment, je travaille sur quelques petites choses plus ou moins intéressantes

Je dis ça mais pour moi, tout est intéressant, il faut juste prendre la peine de comprendre, qu’on aime ou pas l’oeuvre.

Je vous épargne mon exposé sur la cathédrale romane d’Autun car souvent les gens n’aiment pas trop le Moyen-Age (c’était mon cas aussi avant, mais au fur et à mesure, je me suis rendue compte que cette période est absolument PASSIONNANTE!). SI je devais devenir historienne de l’art plus tard, je me spécialiserai en art du Moyen-Age.

Bref, je vais plutôt vous parler un peu de la peinture que j’étudie actuellement (oral dans un peu moins de deux semaines, je commence à stresser). Il s’agit de Joseph et la femme de Putiphar de Leonello Spada, conservée au musée des Beaux-Arts de Lille.

Lille_PdBA_spada_joseph

Cette oeuvre date du début du XVIIème siècle. Je vous résume vite fait l’histoire représentée. C’est une scène biblique. Joseph, le pôpa de Jésus (enfin pas son vrai père vu que c’est Dieu le père de Jésus. L’immaculée conception, tout ça… C’est compliqué la notion de famille chez eux!) Bon! C’est la jeunesse de Joseph. Il est vendu par ses frères au grand sommelier du roi d’Egypte nommé Putiphar (tranquille, ses frères le vendent. Je suis la seule que ça choque?). Mais je cite, comme Joseph est « beau de corps et d’esprit » il inspire la confiance à son maître, qui lui confie ses biens et sa maisons le temps d’un voyage. Mais la femme de Putiphar, qui est attirée par Joseph va lui faire de nombreuses avances « Couche avec moi! » (simple et efficace!). Mais Jospeh refuse plusieurs fois, refusant de trahir son maître et de pêcher (pas le poisson). La femme va donc lui tendre un piège. Après lui avoir fait une avance, elle va saisir le manteau de Joseph, celui-ci saisit va s’enfuir. Puis, elle va faire venir les esclaves et mentir en racontant que Joseph a essayé de la violer. Une fois Putiphar rentré, il condamne Joseph et l’envoie en prison.

Life is unfair

Voilà, vous connaissez l’histoire. A l’époque, on représente beaucoup les scènes religieuses et les scènes mythologiques (d’autant plus que l’homme qui a commandé cette oeuvre était un homme d’église).

Cette oeuvre peut paraître banale à première vue. L’artiste n’est pas très connu. Mais ce qui est intéressant dans cette oeuvre, c’est quelle a été influencée par le travail d’un artiste très connu, qui est le Caravage. Je vous mets quelques unes de ses œuvres pour que vous vous fassiez une idée.

caravage -  judith et holopherne 1598

Judith décapitant Holopherne

6a01310f70b1f2970c017c3181a372970b

David avec la tête de Goliath

250px-Caravaggio_-_San_Gerolamo

Saint Jérome écrivant

Et là, vous devez vous dire « mais il est où le rapport entre Spada et le Caravage? ». Et bien il est dans le traitement de la lumière. Caravage était le « maître » du clair-obscur, une technique qui consiste à moduler la lumière sur un fond sombre de manière à faire donner du relief et de la profondeur. Bien sûr, c’est moins marqué chez Spada. Peut-être même que vous ne voyez pas du tout l’inspiration. Attendez, je vous aide: si vous regarder bien, vous voyez que la source de lumière vient toujours du même côté.

Lille_PdBA_SSpada_joseph

r-  judith et holopherne 1598

25px-Caravaggio_-_San_Gerolamo

6a0310f70b1f2970c017c3181a372970b

La lumière est extérieure et vient du haut à gauche. cet éclairage est spécifique à l’art du Caravage et on le retrouve chez Spada.

Ensuite, le fait que le fond soit sombre permet à la lumière de modeler les corps et de leur donner du relief. C’est flagrant chez le Caravage mais moins chez Spada (je vous accorde que l’image de l’oeuvre de Spada est de mauvaise qualité, je m’en excuse). Mais si on compare l’oeuvre de Spada avec une oeuvre baroque, ça va vous sauter aux yeux je pense. Je compare l’oeuvre au tableau d’Alesandro Tiarini, Renaud et Armide.

Sans titre 3

Navrée pour la qualité, c’est de la faute de Google image, pas de moi

Je ne sais pas si vous arriverez à le voir mais on remarque bien que les personnages du tableau de droite se détachent plus du décor que ceux du tableau de gauche. A gauche, c’est plus plat, les couleurs sont moins intenses, les couleurs moins brillantes (la qualité de la reproduction n’arrange rien…), les personnages se confondent en quelque sorte avec le décor. C’est grâce au clair-obscur directement inspiré su Craravage que Leonello Spada arrive a avoir se rendu, qui donne de la profondeur au tableau.

Il y a bien d’autres aspects de cette oeuvre qui pourraient être évoqués mais j’ai peur de vous perdre en route (peut-être que c’est déjà le cas, d’ailleurs…)

C’était vraiment pour vous montrer un peu ce que j’étudie. Les prochaines œuvres dont je parlerai ne seront pas forcément des œuvres sur lesquelles j’ai travaillé. Vous pouvez d’ailleurs me faire des suggestions sur les œuvres que vous souhaiteriez que j’aborde 🙂 (par contre, ne me parlez pas de la Joconde, par pitié)

Bisous

Ophélie

Publicités

Une réflexion sur “What am I working on?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s