Déjà dépassée

gustave-courbet-autoportrait-desespere

C’est dans un effort surhumain que je poste aujourd’hui (non, je rigoooole). J’ai eu une compétition hier, je l’ai foiré, mais c’est pas grave, c’est la reprise. Bref, ce n’est pas pour parler de ça que j’écris mais pour faire un petit bilan de cette première semaine de cours. Oui, parce que je n’ai repris (que) cette semaine, mardi plus précisément. Pour ceux qui ne le savent pas, je suis en L2 d’Histoire de l’art et archéologie spécialité histoire de l’art.

Donc, j’ai constaté que j’avais moins d’heures de cours que l’an dernier (18 heures cette année contre 21 heures l’an passé). Oui, c’est light comme emploi du temps. Mais non, ce n’est pas parce que j’ai un emploi du temps light que la quantité de travail est light, elle aussi! Les gens ont tendance à mettre les étudiants en fac dans la case « glandeurs ». Je ne suis pas de cet avis. Effectivement, en première année, il y a une proportion de glandeurs très importante. Certains pensent qu’il suffit d’aller en cours pour réussir leurs examens, d’autres sont inscrits à la fac dans l’unique but de toucher une bourse. Ces profiteurs me dégoûtent parce que certaines personnes qui s’investissent beaucoup et qui veulent réussir auraient besoin de toucher une somme plus importante alors que d’autres profitent allègrement de leur bourse échelon 4, 5 ou 6 et ne font rien. Bien l’argent jeté par les fenêtres! Mais d’après ce qu’on m’a dit, maintenant, si les étudiants boursiers ne se présentent pas en cours ou ont des résultats catastrophiques, ils devront rembourser leur bourse. J’espère que c’est vrai, ce serait bien fait pour eux. (Quand je parle de résultats catastrophiques, je parle des gens qui ne travaillent pas. J’entends les personnes qui ont en dessous de 5/20 de moyenne) Donc non, nous ne sommes pas tous des glandeurs! D’ailleurs, on voit bien l’écrémage fait entre la L1 et la L2. Les effectifs sont au moins divisés par 2.

Le travail est toujours récompensé (parfois)

Pour en revenir au travail. Un étudiant de fac à donc entre 15 heures et 20 heures de cours par semaine mais il doit travailler de son côté au moins 20 heures par semaine s’il veut réussir. Il faut compléter les cours: faire des recherches sur les contextes historiques (je parle de mon cursus), se renseigner sur les artistes évoqués, aller au musée voir des oeuvres, lire, lire, lire et lire! Et je n’ai pas encore parlé des exposés. Oui, en Sciences humaines, nous devons faire un certain nombre d’exposés (dossier + oral). L’an dernier, j’en avais 4 par semestre, c’était gérable quand j’y repense (même si c’était dur pour moi au début au niveau de l’organisation). Cette année, à cause d’une fucking réforme, nous sommes passés à 6 exposés par semestre. L’an dernier, je pouvais faire en sorte de choisir mes exposés de manière à ce qu’ils ne se suivent pas (en avoir au moins une toutes les deux semaines, histoire de ne pas enchaîner trop vite), cette année c’est impossible! J’ai déjà 2 exposés pendant deux semaines consécutives. C’est difficile à gérer. Il faut savoir que quand je parle d’exposé, ce n’est pas du recopiage de page Wikipédia, nous sommes d’accord! Les professeurs de fac détestent wiki d’ailleurs (normal). Je parle du dossier d’une quinzaine de pages avec références aux auteurs/artistes, bibliographie, notes de bas de pages, analyses poussées etc. Du travail de recherche, du vrai! (j’adore ça, ce qui est stressant c’est l’échéance)

Ce qui est important dans les études universitaires, c’est l’organisation. C’est de cette organisation que va dépendre notre réussite. Faire en sorte que le temps de recherche pour les exposés n’empiète pas sur le temps de « complétage » de cours (j’invente des mot, si tu es ou tu as été étudiants en lettres, tu dois avoir du sang qui coule des yeux). Je n’ai pas encore fait mon emploi du temps de travail. Je dois le faire cette semaine. Faire en sorte que mes entraînements et mes départs en compétition ne gênent pas mes études, ne pas rater trop d’entraînements à cause des recherches etc.

Je me sens un peu dépassée. Oui, déjà. Parce que l’an dernier j’ai beaucoup glandé je trouve. Mon entourage trouve que je suis une bosseuse, mais moi je ne trouve pas. Du moins, je ne l’étais pas l’an dernier. Cette année j’ai décidé de me secouer, parce que je dois avoir de bons résultats, pour avoir un bon dossier, pour pouvoir intégrer le master qui m’intéresse. J’ai fait une première année très médiocre et j’ai des regrets aujourd’hui. C’est pourquoi je dois m’arracher cette année et l’an prochain pour rattraper mon faible 11.5 de moyenne de L1. D’ailleurs, après cet article, je vais continuer mes recherche, j’ai déjà 4 exposés sur 6 de prévus. Le premier est dans deux semaines et un autre dans 3 semaines. Comme je l’ai dit, c’est toute une organisation.

J’ai quand même l’impression de bien plus travailler que l’an dernier et je m’en réjouis quelque part. Je ne comprends pas pourquoi il m’a fallu une année entière pour que je chope ce rythme de travail. Mieux vaux tard que jamais, je ne vais pas me plaindre! Je suis assez fière de moi (même si je sais que ce n’est que le début). Chez certains, la mise en route se fait au fur et à mesure que le semestre avance, moi je m’y mets directement pour être tranquille le plus rapidement possible. J’espère que ça marchera, il n’y a pas de raison.

Hé je voulais savoir une chose, seriez-vous intéressés si de temps en temps (si j’ai le temps), je vous parle d’art ou de choses comme ça? Je ferais en sorte de vulgariser un maximum afin de tout le monde puisse comprendre. J’adorerai partager ça avec vous 🙂 Et puis ça me ferait réviser aussi je pense.

Joindre l’utile à l’agréable!

Dites moi si vous êtes intéressés, que je m’organise haha!

Bisous

Ophélie

Publicités

3 réflexions sur “Déjà dépassée

  1. C’est vrai qu’il y a de nombreux préjugés à propos de la dose de travail qu’exige la fac, le truc, c’est que dans certaines fac et suivant les matières, en L1 et L2, le niveau n’est pas très élevé, bien que le travail personnel demandé puisse être quand même conséquent.
    Je suis en prépa, et je sens que je n’ai pas du tout pris le bon rythme de travail (qu’est-ce que je fous sur mon ordi alors que j’ai plein de DM ?)
    Oui je pense que ce genre d’articles sur l’art seraient très intéressants ! Je les lirai avec plaisir en tout cas !

    J'aime

    • Je ne vois pas trop comment le niveau peut être ou ne pas être élevé, en tout cas dans mon cursus. La quantité de connaissances à acquérir est immense et les cours sont juste le squelette qui permet d’avoir une base pour savoir ce qu’il faut rechercher. Je veux bien croire que les licences de langues (LEA et LLCE), parfois (souvent) ont des niveaux déplorables. D’ailleurs le niveau de mes cours d’anglais fait peur. Mais en Sciences humaines, il n’y a pas vraiment de niveau élevé ou bas, ce sera en fonction des exigences des professeurs (qui sont relativement élevées mais c’est normal, c’est la filière qui veut ça).
      C’est noté, il y aura donc de petites choses sur l’art de temps à autres 🙂

      J'aime

      • Je ne sais même pas s’il y a des sciences sociales dans la fac de ma ville. Peut-être… m’enfin ce n’est ni réputé, ni déconseillé dans ce cas.
        Oui c’est vrai, je connais surtout la fac en ce qui concerne les langues (puisque c’est ce que je veux faire et que j’ai une amie qui y est ^^ ») et ce qu’on me dit des années de L1 et L2 est assez négatif
        cool ^^

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s