J’ai faim

Rien que le titre, tu dois te dire « mais qu’est ce qu’elle veut, celle-là ». Et bien figure-toi que je veux manger (ok, c’est bon, j’arrête). Plus sérieusement, je voulais parler de mon rapport, non pas à la nourriture, mais à la sensation de faim. Je ne sais pas si je suis la seule à avoir ça mais chez moi, je dirai qu’il y a deux types de faims.

La première, je vais l’appeler « l’appel de l’estomac ». Je suis sûre que tout le monde la connaît, celle-là! Mais si! Ton ventre fait du bruit. Beaucoup de bruit. Il est 10h30-11h (plus tôt parfois) et c’est alors que le monstre se réveille. Il te rappelle que tu as pris ton petit déjeuner entre 6h30 et 7h du matin et que bon, il est temps de le réapprovisionner, quoi. Dilemme, tu es en cours ou au boulot, ta pause miam est à midi ou un peu plus tard. Tu sais qu’il va falloir encore attendre avant de satisfaire l’égoïste qui sommeille dans ton ventre. Pourquoi c’est un égoïste? Oh mais toi comme moi, on le sait très bien! Ce salaud ne pense pas à toi et à ton activité. Tu bosses mais il s’en fout. Il fait des bruits désagréables sortant tout droit de mauvais films d’horeur ou de SF (Va voir sur SYFY, y en a un paquet, si tu veux rire). Et bien sûr, c’est toujours dans les grands blancs qu’il s’exprime.

Ecoutez-moi toutes et tous, je suis l’estomac de [insérez votre prénom] et j’ai faim!

Mais je m’égare. je voulais te parler du fait que j’éprouve, comme tout le monde normalement, « l’appel de l’estomac ». Il fait donc un boucan pas possible et en prime me fait mal (Team brûlures d’estomac). Mais pour ce type de faim, il suffit de manger et puis c’est bon.

Mais avec moi, c’est parfois compliqué, parce qu’il y a un autre facteur qui entre en compte, c’est ce que je vais appeler la faim « cérébrale » ou je devrais plutôt parler de « non-faim cérébrale ». Qu’est ce que c’est? Et bien, en fait, c’est quand l’appel du ventre se fait sentir mais que mon cerveau n’en a rien à battre, littéralement! (ça doit être dur à comprendre mais c’est comme que ça marche avec moi) Et j’ai beau avoir ultra faim et souffrir de l’estomac, je ne vais pas bouger pour aller manger. Je ne sais pas si c’est juste de la paresse (quoi que non, je vais dans la cuisine pour faire des choses mais je ne mange rien). J’ai donc un problème mental! Heureusement que je ne fais pas ça trop souvent, parce que je me détruis l’estomac à force.

C’est comme si  j’avais deux cerveaux qui ne savaient pas se mettre d’accord. Le problème c’est que c’est le cerveau du haut qui commande. Tandis que le cerveau du bas tente comme il peut de se faire entendre (c’est bien le cas de le dire, haha)

Quoi qu’il en soit, j’espère que tu ne souffres pas de ça et que tu manges à ta faim à tous les repas. En bonne moralisatrice, je te conseille de manger de manière équilibrée donc go les fruits, légumes et féculents. Par contre, attention avec la viande (rouge), pas besoin d’en manger deux fois par jour (après tu fais ce que tu veux).

Sur ce, je te laisse. Même si tu ne manges pas tout de suite, je te souhaite un bon appétit!

Ophélie 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s